Article

Croissance et capacité reproductive d’Hypnea musciformis (Rhodophyceae, Gigartinale) de la côte atlantique marocaine


Aziza Mouradi, Laboratoire de biochimie, biotechnologies et environnement, Université Ibn Tofaïl, Faculté des sciences, B.P. 133, 14000 Kénitra, Maroc Meriyem Chikhaoui, Laboratoire de biochimie, biotechnologies et environnement, Université Ibn Tofaïl, Faculté des sciences, B.P. 133, 14000 Kénitra, Maroc Mohamed Fekhaoui, Laboratoire d’hydrobiologie, Département de zoologie, Institut scientifique, Université Mohamed V, Agdal – Rabat, Maroc Laïla Bennasser, Laboratoire de biochimie, biotechnologies et environnement, Université Ibn Tofaïl, Faculté des sciences, B.P. 133, 14000 Kénitra, Maroc Nadia Chiadmi, Laboratoire de biochimie, biotechnologies et environnement, Université Ibn Tofaïl, Faculté des sciences, B.P. 133, 14000 Kénitra, Maroc Thierry Givernaud, SETEXAM, Usine El Assam, route de Tanger, B.P. 210, 14 000 Kenitra, Maroc

Date de publication : 1 janvier 2008

Résumé

Les algues carraghénophytes constituent une biomasse importante sur le littoral marocain et sont exportées à l’état brut sans transformation locale, alors que l’industrie de l’agar est très développée au Maroc. Le but de notre travail est la valorisation des espèces les plus abondantes en vue de leur transformation locale. Hypnea musciformis est l’une des espèces étudiées au laboratoire et constitue une candidate potentielle à l’exploitation. Sa valorisation passe par l’étude de sa biologie en milieu naturel, puis en conditions contrôlées.

Les variations saisonnières de la croissance et de la capacité reproductive de l’algue rouge Hypnea musciformis ont été suivies durant deux années dans deux localités différentes au niveau de la côte atlantique marocaine. L’étude a permis de montrer que l’espèce est fertile toute l’année avec une large dominance de la génération tétrasporophytique, et présente deux périodes actives de croissance ; la première estivale et la seconde de moindre importance, automnale. Ainsi, le cycle biologique de l’algue se trouve influencé par plusieurs facteurs environnementaux tels que la lumière, la température, la salinité, la position de l’espèce au niveau de l’estran et les réponses d’acclimatation de l’algue aux différents types d’habitats.



Pour citer cet article

Aziza Mouradi, Meriyem Chikhaoui, Mohamed Fekhaoui, Laïla Bennasser, Nadia Chiadmi et Thierry Givernaud. «Croissance et capacité reproductive d’Hypnea musciformis (Rhodophyceae, Gigartinale) de la côte atlantique marocaine». Afrique Science, Vol.4, N°1 (2008), 1 janvier 2008, http://www.afriquescience.info/document.php?id=1003. ISSN 1813-548X.