Article

Etude de l’étiologie bactérienne des mammites subcliniques des ovins à l’Est de l’Algérie


Saoussene SMAALI, Département des sciences de la nature et de la vie, Université L’Arbi Tébissi-Tébessa, Algérie

Date de publication : 1 novembre 2014

Résumé

On s’est longtemps désintéressé des mammites chez la brebis sous prétexte que les mammites cliniques y sont  peu fréquentes, les mammites subcliniques causent des pertes économiques et sanitaires importante passent le plus souvent inaperçues du fait de leur caractère discret. Leur prévalence n’est donc pas bien  connue. Plusieurs germes sont associés à ce type de mammites et leur présence dans le lait peut avoir un impact négatif sur la santé des consommateurs. Dans le but d’étudier l’étiologie bactérienne des mammites subcliniques des ovins à l’Est algérien, zone réputée par sa densité de l’élevage ovin, 214 prélèvements de lait de brebis d’aspect normal ont été dépistés par le Califorinia mastitis test (CMT), dont les résultats positifs, pour passer aux tests bactériologiques. L’isolement bactérien n’a concerné que 19% des échantillons. Parmi les bactéries isolées, les Staphylocoques à coagulase négative (SCN) ont été les plus répandus des germes pathogènes (59%). Alors que seulement 14% pour les S. aureus. Les autres bactéries isolées ont été les entérobactéries (19%) et les bacillus (8%). On peut conclure que les mammites subcliniques sont causées principalement par les Staphylocoques à coagulase négative (SCN), et que la maitrise de cette pathologie multifactorielle nécessite un dépistage systématique et précoce à l’aide d’un test rapide et fiable comme le CMT.



Pour citer cet article

Saoussene SMAALI. «Etude de l’étiologie bactérienne des mammites subcliniques des ovins à l’Est de l’Algérie». Afrique Science, Vol.10, N°4 (2014), 1 novembre 2014, http://www.afriquescience.info/document.php?id=4105. ISSN 1813-548X.