Article

Analyse structurale des fractions polysaccharidiques extraites de la paroi cellulaire d’Hypnea musciformis (Rhodophyceae, Gigartinales)


Aziza Mouradi
Miriam Chikhaoui-Khay
Souad Ait Akki
Rachida Akallal
Ikbal Hrrimle, Laboratoire de biochimie et biotechnologies marines, Faculté des sciences, B.P. 133, 14000 Kénitra, Maroc
Thierry Givernaud, SETEXAM, Usine El Assam, route de Tanger, B.P. 210, 14 000 Kénitra, Maroc

Date de publication : 1 mai 2006

Résumé

Au Maroc, l’industrie des carraghénanes, polysaccharides gélifiants et épaississants, est très peu développée et l’activité est réduite à la récolte et à l’exportation à l’état brut de quelques espèces de Gigartina. Des fractions polysaccharidiques de la paroi du carraghénophyte Hypnea musciformis extraites selon leur degré de solubilité dans l’eau à différentes températures et dans l’éthanol à concentrations décroissantes ont été analysées quantitativement et qualitativement.

Les deux méthodes d’extraction montrent l’homogénéité des polymères de carraghénane au sein de la paroi cellulaire. La composition chimique du phycocolloïde ne montre pas de variations importantes en ce qui concerne le galactose et le 3,6 anhydrogalactose qui sont les principaux constituants de la chaîne polysaccharidique. Par ailleurs, les sulfates sont liés aux fractions légères du carraghénane extrait en fonction de la température et n’apparaissent pas simultanément au cours de leur extraction en fonction de la concentration en éthanol.

Les analyses par spectroscopies IR et la RMN du 13C montrent que la structure du carraghénane ne varie pas dans les fractions obtenues à différentes températures ou concentrations en éthanol. Le carraghénane extrait de la paroi de Hypnea musciformis est homogène et de type kappa.



Pour citer cet article

Aziza Mouradi, Miriam Chikhaoui-Khay, Souad Ait Akki, Rachida Akallal, Ikbal Hrrimle et Thierry Givernaud. «Analyse structurale des fractions polysaccharidiques extraites de la paroi cellulaire d’Hypnea musciformis (Rhodophyceae, Gigartinales)». Afrique Science, Vol.2, N°2 (2006), 1 mai 2006, http://www.afriquescience.info/document.php?id=476. ISSN 1813-548X.