Article

Tectonique transtensive et son implication dans les minéralisations aurifères à Abiete et ses environs, dans la Région du Sud Cameroun


MADI BOUKAR, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Bernard NJOM, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Mathieu SAHOU, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Amidou MOUNDI, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Belle KOUMEDJALA, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Jacques Bertrand ONANA, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Kodjo SAHA, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Eric Lamine GOMSSI, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Jean claude NGOUNTE, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun
Georges Emmanuel EKODECK, Département des Sciences de la Terre et de l’Univers, Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I, Cameroun

Date de publication : 1 septembre 2015

Résumé

L’analyse stéréographique des méso-structures (foliations et fracturations) révèle une tectonique extensive généralisée du socle caractérisée par une quasi-verticalité de la paléocontrainte σ1. Les valeurs de plongement de ladite paléocontrainte sont comprises entre 12 et 82° via les données de foliation, 45 et 88° via les données de méso-fracture. Une étude à grande échelle du secteur d’étude a permis de relever (03) grandes familles d’accidents tectoniques, celles-ci sont représentées par les directions NE-SW, NW-SE et N-S qui apparaissent sous formes de reliques. Chacune de ces familles matérialise une bande de cisaillement qui est induite par la quasi-verticalité de la paléocontrainte σ2 qui ressort au niveau de certains points de jonction des linéaments imposant ainsi une tectonique en décrochement senestre. Une superposition sur la carte de l’abaque de Daigneault a permis de caractériser les différents linéaments et de se prononcer sur le régime tectonique global. C’est ainsi donc qu’on a pu mettre en évidence, les fractures (P et P’) majoritaires dans la bande cisaillant NE-SW et (R et R’) majoritaires dans la bande cisaillant NW-SE. Les valeurs d’angles dièdres entre (R et R’) et les (P et P’) dans les ellipses de déformations sont comprises respectivement entre 130 et 160° dans la bande de cisaillement NE-SW 55 et 60° dans la bande de cisaillement NE-SW. De ces valeurs angulaires on déduit globalement une extension NE-SW parallèle aux axes (X) des ellipses rouges et une compression NW-SE parallèle aux axes (Z) des mêmes ellipses. Les valeurs angulaires entre les (R’ et P).sont comprises entre 80 et 90° dans la bande NE-SW et 70°dans la bande NW-SE, ce qui permet donc de déduire en définitif selon le diagramme de Daigneault 1992 un régime tectonique transtensif .à caractère extensif. La déformation apparaît donc homogène dans l’ensemble du secteur d’étude Les zones d’orpaillages artisanales s’alignent suivants la bande extensive NE-SW preuve d’une porosité de fracture du socle suivant cette direction, et d’un contrôle des minéralisations aurifères par les structures NE-SW. La transtension qui s’illustre bien suivant cette bande est la cause de l’hydrothermalisme et donc des minéralisations aurifères dans la localité ‹‹d’Abiété et ses environs››.



Pour citer cet article

MADI BOUKAR, Bernard NJOM, Mathieu SAHOU, Amidou MOUNDI, Belle KOUMEDJALA, Jacques Bertrand ONANA, Kodjo SAHA, Eric Lamine GOMSSI, Jean claude NGOUNTE et Georges Emmanuel EKODECK. «Tectonique transtensive et son implication dans les minéralisations aurifères à Abiete et ses environs, dans la Région du Sud Cameroun». Afrique Science, Vol.11, N°5 (2015), 1 septembre 2015, http://www.afriquescience.info/document.php?id=5290. ISSN 1813-548X.